Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Newsroom Press Releases

UCB: résultats financiers 2010 - une année 2010 riche en réalisations

• En 2010, plus de 203 000 patients (presque le double par rapport à 2009) ont été traités avec les produits clés d’UCB dans plus de 27 pays.
• Le chiffre d’affaires total a progressé de 3% à EUR 3 218 millions, stimulé par la croissance de Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, combinée aux excellents résultats générés par le portefeuille de produits matures, notamment Keppra®.
• Une forte rentabilité sous-jacente (EBITDA récurrent) s’élevant à EUR 731 millions, soit +5%. Le bénéfice de base par action est passé de EUR 1,74 en 2009 à EUR 1,99 en 2010.
• Le résultat net diminue à EUR 103 millions en raison d’un bon résultat opérationnel, d’une augmentation des actifs non monétaires, d’amortissements ponctuels et de charges de dépréciation résultant de tests annuels de perte de valeur, partiellement compensés par des impôts sur le résultat à caractère unique. Le résultat net ajusté s’est accru de 6%, à EUR 239 millions.
• Le Conseil d’Administration d’UCB recommande un dividende brut de EUR 0,98 par action (+2%).
• Le pipeline s’est renforcé et progresse avec sept projets en Phase 3 et six, en Phase 2 dans les domaines du système nerveux central et en immunologie.
• Perspectives 2011 : le chiffre d’affaires total devrait atteindre entre EUR 3,0 et 3,1 milliards ; l’EBITDA récurrent devrait s’établir entre EUR 650 et 680 millions; le résultat de base par action devrait se situer entre EUR 1,60 et 1,70 par action.

Bruxelles (Belgique), 2 mars 2011 – 7h00 (CET) – Informations réglementées – UCB a présenté aujourd’hui ses résultats financiers consolidés pour l’année écoulée : 2010 a été une nouvelle année riche en événements. Les nouveaux médicaments Cimzia®, Vimpat® et Neupro® connaissent une forte croissance - réalisant des ventes nettes de plus de EUR 400 millions en 2010 - et tous les nouveaux produits en développement ont atteint leurs objectifs cliniques dans les temps. Non seulement la société a fait progresser tous les projets du pipeline de phase finale, mais elle a également enrichi son pipeline en phase précoce grâce aux performances d’UCB NewMedicines. D’énormes progrès ont également été réalisés sur le plan de l’innovation et de l’efficacité, grâce à de nouveaux partenariats stratégiques et à un réseau de production optimisé. Tous ces accomplissements ont permis à UCB de renforcer ses bases déjà solides pour une croissance durable.

Roch Doliveux - CEO_2« Suite à une année 2010 riche en réalisations, UCB est désormais entré dans la dernière phase de sa transformation: devenir un leader biopharmaceutique mondial centré sur le patient grâce à une croissance soutenue de nos nouveaux produits et à un pipeline prometteur. Les bons résultats de Cimzia®, Vimpat® et Neupro® devraient compenser dans une large mesure, mais pas complètement, les effets de la dernière vague d’expiration de brevets importants attendue en 2011 », a déclaré Roch Doliveux, le CEO d’UCB. « Après 2011, UCB ne devrait pas connaître d’expiration de brevets majeurs pendant plus d’une décennie, tandis que Cimzia®, Vimpat® et Neupro® soutiendront la croissance, croissance renforcée par de nouveaux produits généré par notre pipeline. » Roch Doliveux parle des résultats financiers 2010

Résultats financiers de l’exercise 2010
Le chiffre d’affaires a augmenté de 3% en 2010, à EUR 3 218 millions. Les ventes nettes ont augmenté à EUR 2 786 miilions (+ 4%) en raison des bons résultats des produits clés Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, et des fortes ventes de Keppra® en Europe ainsi que de venlafaxine XR en Amérique du Nord, contrebalançant partiellement la concurrence des génériques sur les produits matures.

Les produits clés Cimzia®, Vimpat® et Neupro® ont généré une forte croissance, leurs ventes combinées atteignant EUR 413 millions en 2010 après une première année de commercilaisation aux USA et en Europe. De nouveaux lancements sont prévus en 2011.

Cimzia® (certolizumab pegol), indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn et de la polyarthrite rhumatoïde, a généré des ventes nettes de EUR 198 millions (+163%). Le déploiement de Cimzia® se poursuit : plus de 22 000 patients sont désormais traités par ce médicament à travers le monde. Vimpat® (lacosamide), un nouvel antiépileptique, a atteint des ventes nettes de EUR 133 millions (+190%) et plus de 108 000 patients sont traités par ce traitement. Le patch Neupro® (rotigotine), indiqué dans le traitement de la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos, a vu ses ventes nettes augmenter de 34% à EUR 82 millions avec plus de 73 000 patients sous traitement.

Les ventes nettes de l’antiépileptique Keppra® (lévétiracétam) ont atteint EUR 942 millions (dont EUR 83 millions pour Keppra® XR aux USA), soit 3 % de plus par rapport à 2009. Cette performance s’explique par l’érosion continue des ventes due à l’expiration du brevet en Amérique du Nord, compensée par la consolidation du leadership sur les marchés européen et internationaux. Les ventes nettes de l’antihistaminique Zyrtec® (cetirizine) ont diminué de 15% à EUR 229 millions, conséquence directe de la cession d’actifs à GlaxoSmithKline (GSK) au cours du premier trimestre 2009. Les ventes sont restées stables en Europe, mais ont enregistré une baisse de 12% au Japon. L’antihistaminique Xyzal® (lévocétirizine) accuse une baisse de ses ventes nettes, à EUR 115 millions (-13%) en raison l’entrée des génériques sur le marché européen. Les ventes nettes de Tussionex™ (hydrocodone polistirex et chlorphéniramine polistirex) ont atteint EUR 80 millions (-46%) suite à une saison peu propice aux rhumes et à la toux, du basculement du marché vers des produits à base de codéine, et de la concurrence des génériques depuis octobre 2010.

Les produits des redevances ont atteint EUR 220 millions, en recul de 3%. Les redevances liées à la propriété intellectuelle en biotechnologie d’UCB ont diminué de 16%, suite à l’expiration des brevets « Winter » mi-2010, compensée par l’augmentation des redevances de 28% de Pfizer pour Toviaz® (fésotérodine).

Les autres produits représentent une augmentation de 3%, à EUR 212 millions, en 2010. L’augmentation des ventes résultant des activités de fabrication à façon affichent une progression de 8%, soit EUR 101 millions. La hausse découle des accords passés avec GSK annoncés en 2009. Le partage des bénéfices de Xyzal® avec sanofi-aventis aux USA a généré EUR 28 millions, soit une baisse de 41%. Sanofi-aventis USA assume la responsabilité intégrale de la commercialisation de Xyzal® depuis le 1 mars 2010. UCB continue de percevoir un pourcentage des bénéfices réalisés avec Xyzal® mais à un taux inférieur à celui pratiqué auparavant. De plus ces bénéfices seront touchés par la concurrence des génériques.

La marge brute de EUR 2 165 millions est en progression de 4% par rapport à 2009 grâce à l’augmentation des ventes nettes, qui ont plus que compensé les charges des redevances accrues payées pour les produits récemment lancés et l’amortissement de ces produits.

Les charges d’exploitation se chiffrent à EUR 1 698 millions en 2010, soit +4%, attribuable à la hausse des frais commerciaux liés essentiellement aux lancements de Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, à la hausse des frais de recherche et développement des projets en phase finale du pipeline et au lancement de programmes cliniques. Les frais généraux et charges administratives sont en hausse de 3%

L’EBITDA récurrent est en hausse de 5% à EUR 731 millions, reflétant la progression du chiffre d’affaires et du bénéfice brut, compensée par les frais de lancement des produits clés et l’initiation de nouveaux programmes cliniques.
Les éléments non récurrents de 2010 s’élèvent à EUR 263 millions comprenant EUR 223 millions de charges de dépréciation liées à Toviaz®, Mylotarg® et à la cession d’unités de production à Aesica. Ceci inclus aussi une charge concernant le dossier du Departement de Justice Américaine : Comme reporté précedemment, depuis 2008, UCB coopère avec le Departement de Justice Américaine sur une enquête concernant les activités promotionelles de Keppra® qui remonte à il y a plus de six ans. Le Groupe est récemment arrivé à un accord de principe pour conclure ce dossier. Selon les termes de cet accord UCB Inc. plaidera coupable et encoure une amende de US$ 8.6 millions ainsi qu’une restitution civile à hauteur de US$ 25.8 millions plus les intêrets. UCB continue à coopérer avec les autorités afin de conclure cette enquête. Les faits qui font l’objet de cet enquête remonte à il y a plus de six ans. UCB a depuis mis en place et amélioré son programme de conformité. Ce programme reflète l’engagement du Groupe en faveur des plus hautes normes de gestion.

Les charges financières nettes s’élèvent à EUR 185 millions, soit une augmentation de EUR 23 millions résultant de la hausse des taux d’intérêt, des commissions et de la suppression de l’option de règlement en espèces des obligations convertibles en février 2010 et de la fin de la comptabilité de couverture sur les dérivés de taux d’intérêt.

Le taux d’imposition moyen sur les activités récurrentes est de 23%, contre 29% en 2009. La différence est principalement due à des réductions de résultats réalisés dans des juridictions d’impôts élevés. Les éléments non-récurrents incluent EUR 81 million des impôts exceptionnels émanant essentiellement des créances fiscales, de reprise de certaines provisions d’impôts résultant de l’échéance d’une prescription, des ajustements de provisions et de la comptabilisation des impôts différés non comptabilisés auparavant.

Bilan et flux de trésorerie
Au 31 décembre 2010, le total du passif et des capitaux propres d’UCB s’établissait à EUR 8 969 millions. Entre le 31 décembre 2009 et le 31 décembre 2010, les capitaux propres ont augmenté de EUR 175 millions à EUR 4 592 millions, représentant 51 % du total du bilan. L’endettement net a diminué de EUR 227 millions à EUR 1 525 millions par rapport à décembre 2009.

Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles ont progressé à EUR 506 millions, conséquence d’une réduction importante des dettes commerciales dues au recouvrement de crédit, et de la hausse des dettes fournisseurs, compensée par des paiements liés aux programmes de restructuration. La sortie de trésorerie provenant des activités d’investissement de EUR 63 millions est liée à des dépenses d’actifs corporels et incorporels s’élevant à EUR 78 millions, à un accroissement de la participation dans WILEX AG à 18,05% et à l’investissement de 19,06% dans Synosia Therapeutics Holding AG, compensée par la cession d’activités secondaires. Le flux de trésorerie lié au financement a baissé de EUR 440 millions en raison du refinancement de la tranche des emprunts à court terme du Groupe et du paiement de dividendes liés aux résultats de 2009.

Dividendes
Conformément à la politique de distribution des dividendes d’UCB, qui tient compte du potentiel à long terme de la société, le Conseil d’Administration recommande un dividende brut de EUR 0,98 par action (dividende net de EUR 0,735 par action, soit +2%).

Actualités R&D – Système nerveux central (SNC)
En septembre 2010, UCB Japon et Otsuka Pharmaceutical ont lancé levetiracetam au Japon sous la marque E Keppra®, suite à son homologation en tant que traitement d’appoint des crises partielles chez les adultes souffrant d’épilepsie.
Une nouvelle étude de Phase 3 visant à évaluer brivaracetam en tant que traitement d’appoint des crises partielles chez les adultes souffrant d’épilepsie a débuté en décembre 2010. Les premiers résultats sont attendus au premier semestre 2013.

Fin 2010, UCB a également lancé une étude clinique de Phase 3 en Europe visant à évaluer l’efficacité et l’innocuité de Vimpat® en tant que monothérapie chez l’adulte. Les premiers résultats sont attendus fin 2014. Des premiers résultats positifs ont été annoncés pour le programme pédiatrique de Phase 2 pour Vimpat® en tant que traitement d’appoint chez l’enfant. Le programme d’essai clinique de Phase 2 portant sur Vimpat® (lacosamide) comme traitement d’appoint des crises d’épilepsie tonico-cloniques primaires généralisées a débuté au deuxième trimestre 2010. Les premiers résultats sont attendus au second semestre 2011. Depuis fin 2010, UCB détient les droits de développement et de commercialisation de Vimpat® au Japon.

UCB a mis fin au programme de Phase 1 de UCB2892, un antagoniste H3, dans le traitement des troubles cognitifs; les tests ayant démontré un profil risque/bénéfice non favorable.

Un nouveau médicament candidat présentant un mécanisme d’action innovant, UCB0942, inhibiteur pre- et post-synaptique, est étudié dans le traitement de l’épilepsie réfractaire. Des essais de Phase 1 ont débuté en décembre 2010.

Actualités R&D - Immunologie
Au Japon, le programme de Phase 3 évaluant Cimzia® (certolizumab pegol) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde s’est achevé plus tôt que prévu sur des résultats positifs, les deux essais cliniques ayant rempli leurs objectifs primaires. Une demande d’homologation est en preparation en collaboration avec Otsuka Pharmaceutical.

Décembre 2010 a marqué le lancement du programme de Phase 3 (EMBODY™ 1 et EMBODY™ 2) pour epratuzumab auprès de patients atteints de lupus érythémateux systémique modéré à sévère. Environ 780 patients répartis de manière aléatoire entre chaque étude doivent être recrutés. Les premiers résultats sont attendus au premier semestre 2014.

CDP7851 (anticorps de la sclérostine, également appelé AMG 785), un nouvel agent anabolisant indiqué dans le traitement des troubles de perte osseuse, est actuellement en Phase 2 dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausale et de réduction de fracture. Les premiers résultats de ces deux études sont attendus à la fin du second trimestre 2011 et en 2012, respectivement.

Un programme de Phase 2b pour olokizumab (anti-IL 6) en cours de développement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère a débuté, plus tôt que prévu, fin 2010. Les premiers résultats sont attendus au troisième trimestre 2012.

En avril 2010, une nouvelle molécule est entrée en Phase 1. Il s’agit de CDP7657, fragment d’anticorps humanisé anti-CD40L, qui pourrait s’avérer bénéfique dans le traitement du lupus érythémateux systémique.
UCB a conclu avec l’Université de Harvard un accord de collaboration innovant en matière de recherche. UCB mettra son savoir-faire en matière de production d'anticorps et de pharmacie chimique et allouera une enveloppe pouvant aller jusqu'à US$ 6 millions sur deux ans afin de financer des projets de recherche novateurs dirigés par des scientifiques d'Harvard. Ce projet de collaboration met l'accent sur le système nerveux central et l'immunologie, deux domaines de recherche clés pour UCB.

Perspectives 2011
L’année 2011 devrait être marquée par la forte croissance continue des ventes de Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, qui devrait compenser dans une large mesure, mais pas complètement, l’impact négatif des expirations de brevets restantes. L’année 2012 devrait marquer le début d’une période de forte croissance de ses nouveaux médicaments, sans expiration de brevet majeur et donc une base solide pour une croissance continue d’UCB pendant plus d’une décennie.

Le chiffre d’affaires devrait atteindre entre EUR 3.0 et 3.1 milliards en 2011, en raison de la concurrence des génériques sur Keppra® dans l’UE et d’une année complète sur le marché américain, ainsi que de l’érosion de nos produits les plus anciens, partiellement compensés par les ventes de nos produits nouvellement commercialisés.

En 2011, l’EBITDA récurrent devrait se situer entre EUR 650 et 680 millions. Le bénéfice de base par action devrait atteindre environ EUR 1,60 à EUR 1,70 par action, sur base de 180 millions d’actions en circulation.

2010 – Chiffres clés
Le rapport financier complet sur les états consolidés est disponible sur le côté droit



Réel

Variation

€ millions

2010

2009

Cours réels

Chiffre d’affaires

3 218

3 116

3%

Produits des ventes nettes

2 786

2 683

4%

Produits et charges des redevances

220

227

-3%

Autres produits

212

206

3%

Marge brute

2 165

2 091

3%

Frais commerciaux

-797

-781

2%

Frais de recherche et développement

-705

-674

5%

Frais généraux et charges administratives

-194

-189

3%

Autres produits/charges (-) d’exploitation

-2

6

EBIT récurrent (REBIT)

467

453

3%

Produits/charges(-) non récurrents

-263

384

n.s.

EBIT (résultat d’exploitation)

204

837

-76%

Charges financières nettes

-185

-162

14%

Rapprochement du produit provenant des entreprises associées

0

n.s.

Résultat avant impôt

19

675

-97%

Impôts (-)/crédits d’impôt sur le résultat

86

-168

n.s.

Résultat lié aux activités poursuivies

105

507

-79%

Résultat provenant des activités abandonnées

-1

7

n.s.

Intérêts minoritaires

-1

-1

Résultat net (après intérêts minoritaires)

103

513

-80%

EBITDA récurrent

731

698

5%

Résultat net ajusté

239

226

6%

Dépenses d’investissement (y compris immobilisations incorporelles)

78

87

-10%

Dette financière nette

1 525

1 752

-13%

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

506

295

72%

Nombre d’actions non diluées

180

180

Résultat par action (€ par action non diluée)

0,57

2,85

n.s.

Bénéfice de base par action (€ par action non diluée)

1,99

1,74

15%


“Le commissaire a attesté les comptes consolidés de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2010, sans réserve et sans paragraphe explicatif, en date du 1ier mars 2011, et a confirmé que les informations comptables reprises dans le communiqué annuel concordent, à tous égards importants, avec lesdits comptes consolidés dont elles sont extraites.”

Pour plus d'informations
Nancy Nackaerts, Communications externes, UCB
T +32.473.864.414, nancy.nackaerts@ucb.com

Michael Tuck-Sherman, Investor Relations, UCB
T +32.2.559.9712, Michael.tuck-sherman@ucb.com

Détails des téléconférences
2 mars 2011 à 09.00 (CET) – Conférence de presse:
https://www.ucb.com/media-room/events-presentations/2011/2010-full-year-results-Press-Conference

3 mars 2011 à 14.00 (CET) / 13.00 (GMT) – Réunion pour analystes et investisseurs:
https://www.ucb.com/investors/calendar/2010

A propos d'UCB
UCB (www.ucb.com) est une société biopharmaceutique établie à Bruxelles (Belgique) qui se consacre à la recherche et au développement de nouveaux médicaments et de solutions innovantes destinés aux personnes atteintes de maladies graves du système nerveux central ou immunitaire. Employant plus de 8 500 personnes réparties dans près de 40 pays, UCB a généré un chiffre d'affaires de EUR 3,2 milliards en 2010. UCB est cotée sur le marché Euronext de Bruxelles (symbole : UCB).

Déclaration prospective
Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives fondées sur les plans, estimations et convictions actuels du management. Ces déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, pouvant impliquer que les résultats diffèrent significativement de ceux que pourraient postuler lesdites déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse. Figurent parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner de telles différences : l'évolution du contexte économique général, le domaine d'activités et la concurrence, les effets de décisions judiciaires futures, les changements apportés à la réglementation, les fluctuations des taux de change ainsi que le recrutement et la rétention des collaborateurs.

Notes to Editors:

xxx


Stay up-to-date on the latest news and information from UCB