Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Newsroom Press Releases

UCB devient leader dans le domaine de la biopharmacie centrée sur le patient

• Le groupe annonce un dividende en augmentation de 2 %, à 0,98 EUR brut (EUR 0,735 net) par action au titre de l’exercice 2010
• Prévisions pour 2011 confirmées:
o Favoriser l’accès aux patients à Cimzia®, Vimpat® and Neupro®, continuer l’avancement du pipeline en phase finale et renforcer le pipeline en stade précoce
o Finances: revenus de EUR 3,0 à 3,1 billion, recurring EBITDA de EUR 650 à 680 million, bénéfice de base par action de EUR 1.60 à 1.70
• Toutes les résolutions présentées lors de l’Assemblée générale annuelle et lors de l’Assemblée extraordinaire ont été adoptées

Bruxelles (Belgique), le 28 avril 2011. – UCB a tenu aujourd’hui son Assemblée générale annuelle (AGA). Au cours de cette assemblée, Roch Doliveux, CEO d’UCB, a donné aux actionnaires d’UCB une vue d'ensemble de l'exercice 2010 et leur a communiqué le rapport intermédiaire des trois premiers mois de 2011.

« Si 2009 fut une année exceptionnelle pour UCB en termes d’approbations et de lancements de médicaments, 2010 aura été l’année de confirmation de nos choix stratégiques. Notre stratégie est la même depuis sept ans : faire d’UCB un leader biopharmaceutique à l’échelle mondiale, plaçant le patient au cœur de nos activités en se focalisant sur les maladies graves du système nerveux central et immunitaire.

En 2010 toutes les pièces du puzzle se sont assemblées et aujourd’hui nous avons toutes les raisons d’être confiants. Nos résultats financiers ont dépassé les attentes. Nos trois médicaments phares – Cimzia®, Vimpat® et Neupro® – affichent, peu de temps après leur lancement, des progrès qui nous laissent augurer le meilleur. Fin 2010, déjà plus de 200 000 patients – le double des patients traités l’année d’avant – bénéficiaient de ces nouveaux médicaments d’UCB dans plus de 20 pays à travers le monde. Notre pipeline s’est aussi considérablement renforcé : d’importants nouveaux projets de recherche ont vu le jour et nos nouveaux médicaments en Phase de développement clinique ont tous bien progressé. Enfin, en 2010, UCB a aussi renforcé ses liens avec des partenaires de choix dans différents domaines, consolidant ainsi son modèle « d’innovation ouverte », qui commence à porter ses fruits.

UCB est aujourd’hui entrée dans la dernière Phase de sa transformation : la dernière vague de brevets arrivant à expiration est prévue pour 2011; c’est notamment le cas de Keppra® en Europe qui fait face à la concurrence des génériques déjà en Allemagne. L’impact de cette dernière vague d’expiration de brevet sera en partie compensée par la croissance de Cimzia®, Vimpat® et Neupro® et celle de nos médicaments plus anciens dans les pays émergents et le Japon. Après 2011, une période de 10 ans sans aucune expiration de brevet s’ouvrira pour UCB. En outre, nous attendons une croissance additionnelle grâce aux médicaments de notre pipeline qui auront achevé avec succès leur développement clinique et obtenu les autorisations de mise sur le marché nécessaires. Pour UCB, les fondations du succès sont posées et maintenant bien solides.

Résultats 2010

Dépassant les attentes, le chiffre d’affaires d’UCB en 2010 a augmenté de 3 % pour atteindre un total de 3,2 milliards d’Euros. Nous y sommes parvenus notamment grâce à la croissance intense des ventes de nos 3 nouveaux médicaments, combinée à la solide performance de nos produits matures comme Keppra® en Europe et dans le reste du monde, notamment avec le lancement du E-Keppra® au Japon. Notre entreprise affiche une très belle performance avec un recurring EBITDA en progression de 5 % de 731 millions d’Euros.

Penchons-nous un instant sur les performances de nos différents médicaments les plus importants. Cimzia®, Vimpat® et Neupro® ont généré des ventes combinées de 413 millions d’Euros en 2010, et ce seulement après une première année de commercialisation aux États-Unis et en Europe. Cimzia®, indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde aux États-Unis et en Europe ainsi qu’aux États-Unis et en Suisse, dans le traitement de la maladie de Crohn, a généré en 2010 des ventes nettes de 198 millions d’Euros (une augmentation de 163 % en un an). Le déploiement de Cimzia® se poursuit : plus de 22 000 patients étaient traités par ce médicament à travers le monde fin 2010. Vimpat®, notre nouvel antiépileptique, a, en 2010, atteint des ventes nettes de 133 millions d’Euros (une progression de 190 %) et bénéficie à plus de 108 000 patients. Le patch Neupro®, indiqué dans le traitement de la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos, a vu ses ventes nettes augmenter de 34 % pour atteindre 82 millions d’Euros avec plus de 73 000 patients sous traitement.

En ce qui concerne les produits plus matures, les ventes nettes de l’antiépileptique Keppra® ont atteint 942 millions d’Euros. Malgré l’érosion des ventes due à l’expiration du brevet en Amérique du nord, les ventes se sont maintenues grâce à la consolidation du leadership sur les marchés européens et les pays émergents. Les ventes nettes de l’antihistaminique Zyrtec® ont diminué de 15 % à 229 millions d’Euros due à l’érosion des ventes liées aux génériques, conséquence directe de la cession d’actifs à GSK au cours du premier trimestre 2009.

Ces résultats combinés à un cash flow opérationnel particulièrement favorable de 506 mio € démontrent la solidité financière d’UCB, et nous permettent de voir le futur avec confiance. D’une part, la commercialisation des nouveaux médicaments Cimzia®, Vimpat® et Neupro® se déroule selon les prévisions. D’autre part, notre gestion rigoureuse nous a permis d’absorber au mieux les conséquences de la perte de certains brevets de produits plus matures tout en investissant dans le futur. Les perspectives pour le futur sont bonnes, sachant qu’à partir de 2012 devrait s’ouvrir une ère de forte croissance et une période de 10 ans sans aucune perte de brevet à l’horizon.

Pipeline

Le potentiel de notre pipeline constitue une autre clé de voute du futur d’UCB. Notre pipeline continue de se renforcer et de s’enrichir autour de nouvelles molécules en Phase de développement. Il comporte 7 nouveaux projets – c’est à dire des nouveaux médicaments potentiels – et 9 (à ce jour) projets de gestion de cycle de vie – c’est à dire des médicaments existants dont on étudie l’effet pour de nouvelles indications. Nous sommes heureux de pouvoir affirmer qu’en 2010, tous ces projets ont atteint leurs objectifs dans les délais.

En 2008, UCB était leader en termes d’approbations de nouveaux médicaments aux États-Unis, ainsi nous vidions notre pipeline des médicaments qui atteindraient tout le marché à l’exception de Neupro® aux Etats-Unis. En concertation avec la FDA, nous avançons également dans les études qui nous permettront de relancer Neupro® sur le marché américain en 2012, pour les patients atteints de la maladie de Parkinson et du syndrome des jambes sans repos.

En moins de 3 ans, nous avons à nouveau construit un portefeuille de nouveaux médicaments en développement clinique avancé. Brivaracétam est en Phase 3 pour le traitement d’appoint des crises partielles chez les adultes souffrant d’épilepsie. Les premiers résultats sont attendus au premier semestre 2013. 2010 a également marqué le lancement du programme de Phase 3 pour épratuzumab auprès de patients atteints de lupus érythémateux systémique modéré à sévère et récemment, nous venons d’obtenir des résultats impressionnants de anti-sclérostine en Phase 2.

Sous l’impulsion de notre nouveau leader de NewMedicines, nos équipes ont avancé plusieurs nouveaux médicaments en recherche unique précoce. Cet investissement nous a permis de faire avancer différents projets prometteurs : ainsi, un nouveau médicament candidat présentant un mécanisme d’action innovant, inhibiteur pré- et post-synaptique, est étudié dans le traitement de l’épilepsie réfractaire. Des essais de Phase 1 ont débuté en décembre 2010.

UCB, une société au cœur d’une dynamique

Le bien-être des patients qui vivent avec leur maladie grave sont au cœur de nos préoccupations. UCB met tout en œuvre pour avoir un impact durable et positif sur les personnes, les organismes et les entreprises qui, sur beaucoup de fronts, sont associés à son développement.

Les résultats d’UCB ont dépassé les attentes. Je tiens à féliciter et à remercier de tout cœur mes collègues. UCB a opéré d’importantes transformations dans tous les domaines. Nos collègues ont accompli un travail extraordinaire pour mener et intégrer ces changements. En un peu plus de deux ans, les effectifs d’UCB sont passés de 12.500 à 8.500 collaborateurs, suite à l’implémentation du plan Shape et aux désinvestissements de certains sites de production de produits matures en Allemagne et en Italie. En parallèle des investissements considérables sont faits dans le cadre de notre transformation en leader biopharmaceutique : deux nouvelles usines « biotech » sont aujourd’hui en construction, l’une à Braine-l’Alleud en Belgique et l’autre à Bulle en Suisse. 2.000 nouveaux collègues nous ont rejoints au cours des 2 dernières années, apportant avec eux de nouvelles compétences et expériences.

Si UCB n’est rien sans ses collaborateurs, UCB ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans nos partenaires. UCB met en œuvre un « modèle d’innovation ouverte », sans lequel nous ne pouvons pas innover. Nous avons besoin des universités et d’alliances avec d’autres sociétés pour offrir les thérapies les plus innovantes aux patients. Nous collaborons ainsi avec les meilleurs dans tous les domaines, de la découverte des médicaments a leur commercialisation. UCB a conclu plusieurs centaines d’alliances, allant de partenariats avec des institutions académiques européennes et américaines, à la participation à de nombreux consortiums publics, à des accords de fabrication, ou encore à notre implication dans des projets innovants liés aux communautés de patients.

D’ailleurs, la transformation d’UCB et les résultats enregistrés en 2010 doivent être analysés a la lumière des changements rapides qui s’opèrent dans l’industrie biopharmaceutique. La pression qui pèse sur l’industrie pharmaceutique s’accroit en raison de l’expiration massive de brevets, de la diminution de la productivité en recherche et développement et la pression sur les budgets santé de nombreux pays. L’industrie pharmaceutique est aujourd’hui à un point d’inflexion. Jamais la pression n’a été aussi forte, mais jamais auparavant notre industrie ne s’est vue ouvrir tant de possibilités. La découverte du génome a juste dix ans cette année et on commence seulement à comprendre quelques éléments. Jamais la science nous a ouvert autant de portes pour découvrir de nouveaux médicaments. Les besoins médicaux augmentent rapidement au sein d’un population vieillissante, en particulier pour de nouveaux traitements des maladies cérébrales, du métabolisme, du système immunitaire et du cancer et les malades sont de mieux en mieux informés et de plus en plus impatients. UCB est bien positionnée pour prendre les devants dans l’industrie pharmaceutique.

Que nous réserve 2011 ?

Bien évidemment, nous garderons le cap et poursuivrons sur la voie que nous avons tracée. Nos priorités ? Soutenir la croissance de Cimzia®, Vimpat® et Neupro® ; poursuivre le développement du pipeline en Phase avancée et enrichir le pipeline en stade précoce ; protéger le bien-être des patients et la réputation d’UCB ; favoriser continuellement l’efficacité en évaluant toutes les activités du groupe ; et encourager le développement personnel et professionnel de chacun dans un environnement stimulant.

D’un point de vue financier, le chiffre d’affaires 2011 total devrait osciller entre 3 et 3,1 milliards d’Euros. Nous continuerons à être impactés par la concurrence des génériques sur Keppra® dans l’union européenne et par l’érosion de nos produits les plus anciens, partiellement compensés par les ventes de nos médicaments nouvellement commercialisés. En 2011, la rentabilité sous-jacente d’UCB se situera entre 650 et 680 Euros.

Nous démarrons bien cette année 2011. Les résultats du premier trimestre publiés ce jour sont en ligne avec nos attentes. Les défis ne manqueront pas en 2011. Notre succès dépendra en grande partie de notre capacité d’exécution, de notre engagement en faveur d’une innovation ouverte, de notre flexibilité, de notre capacité à stimuler l’amélioration continue de notre efficacité. Nous nous rapprochons rapidement de la Phase de forte croissance qui s’ouvrira à nous à partir de la deuxième partie de 2012 sans aucune perte de brevet pendant une période de 10 ans.
Je voudrais terminer en remerciant les membres du conseil d’administration ainsi que tous les actionnaires pour leur confiance et leur implication dans le succès d’UCB. »

Lors de l’Assemblée générale extraordinaire, 87.981.906 actions (48.83% des actions en circulation) étaient représentées. Lors de l’Assemblée générale ordinaire, 108.357.148 actions (60.13% des actions en circulations) étaient représentées. Pour plus de détails à ce sujet, veuillez consulter le site web www.ucb.com/investors/calendar.asp du UCB.

L’Assemblée générale annuelle a approuvé le versement au titre de l'exercice 2010 d'un dividende brut de EUR 0,98 par action (dividende net de EUR 0,735 par action) comparativement à EUR 0,96 par action au titre de l’exercice 2009 (EUR 0,72 net). La date ex-dividende est le 2 mai ; le dividende sera payable le 5 mai 2011 5 (coupon n° 13).

L'AGA réélu Evelyn du Monceau, Arnoud de Pret et Bridget van Rijckevorsel comme administrateurs, et Thomas Leysen, Jean-Pierre Kinet, Gerhard Mayr et Norman J. Onstein comme administrateurs indépendants. Le curriculum vitae des membres du Conseil figure sur le site web www.ucb.com/investors/governance.asp du UCB.

Le rapport annuel 2010 d’UCB est publié sur internet : www.ucb.com/investors/financials/annual-reports.asp

Le rapport intermédiaire des trois premiers mois de 2011 est publié aujourd'hui ; les résultats financiers du premier semestre 2011 seront annoncés le 29 juillet 2011 et le rapport intermédiaire des neuf premiers mois de 2011 est prévu pour le 27 octobre 2010. L’Assemblée générale annuelle de l'année prochaine se tiendra le jeudi 26 avril 2012 à 11 h à Bruxelles (Belgique).

Pour plus d'informations
Nancy Nackaerts, Communications externes, UCB
T +32.473.864.414,
nancy.nackaerts@ucb.com
Michael Tuck-Sherman, Investor Relations, UCB
T +32.2.559.9712,
Michael.tuck-sherman@ucb.com

A propos d'UCB
UCB (
www.ucb.com) est une société biopharmaceutique établie à Bruxelles (Belgique) qui se consacre à la recherche et au développement de nouveaux médicaments et de solutions innovantes destinés aux personnes atteintes de maladies graves du système immunitaire ou du système nerveux central. Employant plus de 8 500 personnes réparties dans près de 40 pays, la société a généré un chiffre d'affaires de EUR 3,2 milliards en 2010. UCB est cotée sur le marché Euronext de Bruxelles (symbole : UCB).

Déclaration prospective
Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives fondées sur les plans, estimations et convictions actuels du management. Ces déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, pouvant impliquer que les résultats diffèrent significativement de ceux que pourraient postuler lesdites déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse. Figurent parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner de telles différences : l'évolution du contexte économique général, le domaine d'activités et la concurrence, les effets de décisions judiciaires futures, les changements apportés à la réglementation, les fluctuations des taux de change ainsi que le recrutement et la rétention des collaborateurs.

Asset Download

AGM FR


Stay up-to-date on the latest news and information from UCB