Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Newsroom Press Releases

UCB - Résultats au premier semestre

• Une progression du chiffre d’affaires total de 2% à EUR 1 679 millions. Une croissance continue des ventes des nouveaux médicaments Cimzia® (+72%), Vimpat® (+76%) et Neupro® (17%), pour s’établir à un cumul de EUR 285 millions (+61%). Une belle performance de Keppra® en Europe et au Japon.

• Une forte rentabilité sous-jacente (EBITDA récurrent) s’élevant à EUR 443 millions (+11%), due à la croissance du chiffre d’affaires. Le résultat net passe à EUR 199 millions (+34%), reflétant un bon résultat opérationnel et une baisse des charges financières nettes et des impôts sur le résultat. Le bénéfice de base par action est passé de EUR 1,17 au premier semestre 2010 à EUR 1,44.

• Un pipeline en bonne voie et renforcé : au Japon, résultats de Phase 3 positifs pour Cimzia® dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et pour Neupro® dans le traitement de la maladie de Parkinson à un stade avancé ; étude comparative en préparation pour la polyarthrite rhumatoïde ; premiers résultats positifs pour l’étude de Phase 2 évaluant le CDP7851 dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausale.

• Mise à jour des perspectives financières pour 2011 : le chiffre d’affaires total devrait se monter à environ EUR 3,1 milliards ; l’EBITDA récurrent et le résultat de base par action devrait s’établir respectivement à l’extrémité supérieure de la fourchette entre EUR 650 – 680 millions et entre EUR 1,60 – EUR 1,70.

Bruxelles (Belgique), le 29 juillet 2011 – 7h00 (CET) – information réglementée - UCB a présenté aujourd’hui ses résultats financiers consolidés pour le premier semestre 2011. Le premier semestre a été marqué par une croissance intense des médicaments phares Cimzia® (certolizumab pegol), Vimpat® (lacosamide) et Neupro® (rotigotine) – le total des ventes nettes combinées excédant EUR 285 millions (+61%) – et par une forte performance de Keppra® (levetiracetam), qui enregistre des ventes nettes de EUR 507 millions (+10%).

« Nous nous réjouissons des résultats financiers d’UCB déclarés aujourd’hui. La croissance intense de Cimzia®, Vimpat® et Neupro® a concerné plus de 248 000 patients à ce jour », a déclaré Roch Doliveux, Chief Executive Officer d’UCB. « Nous sommes enthousiastes de savoir que le dynamisme des ventes de Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, combiné à de nouveaux médicaments issus de notre pipeline prometteur et à plus d’une décennie sans aucune perte de brevet à partir de 2012, positionne très bien UCB dans le secteur ».

Performances financières au premier semestre 2011
Au cours des six premiers mois de 2011, le chiffre d’affaires a progressé de 2% à EUR 1 679 millions. Les ventes nettes atteignent EUR 1 501 millions, en hausse de 5% par rapport à la précédente période intermédiaire, grâce aux résultats des produits clés (Cimzia®, Vimpat®, Neupro®) et Keppra® en Europe et au Japon.

Cimzia® (certolizumab pegol), indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn et de la polyarthrite rhumatoïde, a généré des ventes nettes de EUR 143 millions (+72%). Le déploiement de Cimzia® se poursuit : plus de 27 000 patients sont désormais traités par ce médicament à travers le monde. Cimzia® est disponible dans 23 pays. Vimpat® (lacosamide), un nouvel antiépileptique, a démarré en force dans les 23 marchés et atteint des ventes nettes de EUR 97 millions (+76%), avec plus de 135 000 patients bénéficiant de ce traitement. Le patch Neupro® (rotigotine) dans le traitement de la maladie de Parkinson et du syndrome des jambes sans repos voit son chiffre d’affaires progresser de 17% pour atteindre EUR 45 millions sur les 24 marchés où le médicament a été lancé à ce jour ; plus de 85 000 patients sont traités avec ce médicament.

Les ventes nettes de l’antiépileptique Keppra® (lévétiracétam) ont atteint EUR 507 millions, soit 10% de plus que l’année dernière. L’érosion continue des ventes due à l’expiration du brevet en Amérique du Nord (-13%) a été compensée par la consolidation du leadership sur les marchés européen (+20%), bénéficiant de la mise sur le marché limitée de produits génériques et dans les autres pays du monde (+25%) due au lancement d’E Keppra® au Japon. Les ventes nettes de l’antihistaminique Zyrtec® (cetirizine) ont progressé de 11% pour atteindre EUR 166 millions, conséquence d’une saison pollinique virulente. L’antihistaminique Xyzal® (lévocétirizine) a enregistré des ventes nettes de EUR 68 millions (+7%) suite à son lancement au Japon, tandis que les ventes en Europe ont reculé de 21%, en raison de l’entrée d’autres génériques sur le marché. Aux Etats-Unis, venlafaxine XR et Tussionex™ (hydrocodone polistirex et chlorpheniramine polistirex) ont enregistré une forte baisse comme prévu, avec des ventes nettes de EUR 36 millions (-63%) et EUR 24 millions (-45%), respectivement, en raison de la concurrence des génériques.

Les produits de redevances s'élèvent à EUR 96 millions (-10%), du fait de la diminution des revenus reçus pour Toviaz® (fesoterodine) et d’autres droits de propriété intellectuelle qui s’explique par l’octroi de licences de droits de commercialisation en 2010. Les autres revenus enregistrés au premier semestre 2011 se chiffrent à EUR 82 millions (-22%) et sont principalement liés à la baisse des bénéfices partagés avec Sanofi-Aventis sur les ventes de Xyzal® aux Etats-Unis, conséquence de la concurrence des génériques.

La marge brute de EUR 1 158 millions marque une progression de 5% par rapport au premier semestre 2010, suite à l’augmentation des ventes nettes et à la baisse du coût des ventes.

Les charges d’exploitation se chiffrent à EUR 839 millions au premier semestre 2011, soit EUR 9 millions de plus ou +1% par rapport à la période intermédiaire de l’année dernière, attribuable à la stabilité des frais de commercialisation et de vente (0%) et à la hausse des frais de recherche et développement (+6%) consécutifs aux projets en phase finale du pipeline et au lancement de programmes cliniques. Les frais administratifs et généraux ont diminué de 7% à EUR 91 millions.

Il en résulte une augmentation de 11% de la rentabilité sous-jacente (EBITDA récurrent) à EUR 443 millions, due à la croissance du chiffre d’affaires et de la marge brute. L’EBIT récurrent est en hausse de 19% à EUR 319 millions.
Le total des charges non récurrentes se chiffrent à EUR 14 millions, après un total de produits non récurrents s’élevant à EUR 4 millions au premier semestre 2010, conséquence de cessions d’activités secondaires pour un montant de EUR 28 millions.

Les charges financières nettes s’élèvent à EUR 63 millions (-24%), à la suite du repli des taux d’intérêt et des charges financières non récurrentes au premier semestre 2010.

Le taux d’imposition moyen sur les activités récurrentes est en repli de 21% au premier semestre de 2011 par rapport aux 22% enregistrés au cours de la même période de l’année dernière.

Le résultat net du premier semestre après intérêts minoritaires atteint EUR 199 millions, en hausse de 34%. Le bénéfice de base par action, qui reflète l’effet après impôt d’éléments non récurrents, d’éléments financiers exceptionnels et de l’amortissement d’immobilisations incorporelles, est passé de EUR 1,17 en juin 2010 à EUR 1,44 fin juin 2011, sur la base de 179,5 millions d’actions en circulation en juin 2011 après 180,1 millions d’actions en juin 2010.

Bilan et flux de trésorerie
Au 30 juin 2011, le total du passif et des capitaux propres d’UCB s’établissait à EUR 8 508 millions. Entre le 31 décembre 2010 et le 30 juin 2011, les capitaux propres ont augmenté de EUR 161 millions à EUR 4 753 millions, soit 56% du total du bilan. L’endettement net de la société a diminué de EUR 107 millions à EUR 1 418 millions par rapport à décembre 2010, ce qui s’explique essentiellement par le paiement du dividende lié aux résultats de 2010 et par l’obligation perpétuelle qui peut être considérée comme des capitaux propres pour le Groupe en vertu des IFRS.

Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles ont diminué de EUR 139 millions au premier semestre 2010 à EUR 78 millions à la même période en 2011. Ce fléchissement est la conséquence d’une augmentation des créances commerciales et d’une réduction des dettes commerciales et autres dettes. Les décaissements provenant des activités d’investissement se chiffrent à EUR 50 millions après une sortie de trésorerie de EUR 17 millions au premier semestre 2010, reflétant l’augmentation des investissements en immobilisations corporelles et incorporelles. Les décaissements provenant des activités de financement s’élèvent à EUR 184 millions (après une entrée de trésorerie de EUR 275 millions en 2010), à la suite du paiement du dividende, de l’achat d’actions propres et du remboursement de la dette, partiellement compensé par l’émission d’une obligation perpétuelle.

Actualités R&D – Système nerveux central (SNC)
Concernant l’antiépileptique Vimpat® (lacosamide), le programme de Phase 3 en monothérapie est en bonne voie aux Etats-Unis pour le traitement des crises d’épilepsie partielles. Les premiers résultats sont attendus au deuxième trimestre 2013. Une étude de Phase 3 évaluant Vimpat® en monothérapie se déroule également comme prévu dans l’ensemble de l’Europe. Les premiers résultats sont attendus au quatrième trimestre 2014. Les premiers résultats d’un essai clinique de Phase 2 portant sur Vimpat® comme traitement d’appoint des crises d’épilepsie tonico-cloniques primaires généralisées sont attendus au quatrième trimestre 2011.

Une étude de Phase 3 visant à évaluer brivaracetam en tant que traitement d’appoint de l’épilepsie est en cours. Les premiers résultats sont attendus au premier semestre 2013.

Conformément aux exigences de la FDA, UCB développe la formulation d’un patch de Neupro® (rotigotine) conservable à température ambiante dans le traitement de la maladie de Parkinson et du syndrome des jambes sans repos. UCB prévoit le lancement de ce patch sur le marché américain en 2012, sous réserve de son homologation par les autorités. Au Japon, Otsuka Pharmaceutical, le partenaire d’UCB, a annoncé en juin 2011 des résultats positifs pour l’étude de Phase 3 évaluant Neupro® dans le traitement de la maladie de Parkinson à un stade avancé. Ces résultats ont confirmé l’efficacité et l’innocuité du produit, et ont été présentés en juin 2011 lors du 15e congrès international de la Movement Disorders Society sur la maladie de Parkinson et les troubles moteurs. Le programme a été réalisé au Japon sous forme d’une étude contrôlée, en double aveugle et à double placebo entre le patch transdermique de rotigotine, les comprimés oraux de ropinirole et le placebo. Il concernait 420 patients souffrant de la maladie de Parkinson à un stade avancé. Il est prévu de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché au Japon d’ici au premier trimestre 2012. En 2002, Otsuka a acquis les droits exclusifs de développement et de commercialisation de Neupro® sur le marché japonais.

En mars 2011, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a informé UCB que Xyrem® (oxybate de sodium) n’est pas recommandé dans le traitement de la fibromyalgie chez les adultes.

Actualités R&D - Immunologie
Au Japon, deux programmes de Phase 3 évaluant Cimzia® dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde se sont achevés plus tôt que prévu sur des résultats positifs, les deux études ayant rempli leurs objectifs primaires. Une demande d’homologation est en préparation en collaboration avec Otsuka Pharmaceutical, le partenaire d’UCB. Il est prévu de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché au Japon d’ici à mars 2012.

En mai 2011, UCB a fait part de son projet d’initier la première étude comparant deux agents anti-TNF financée par l’industrie, dans le but d’évaluer l’efficacité de Cimzia® et Humira® (adalimumab) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère. L'étude comprendra une décision thérapeutique basée sur la réponse à 12 semaines, et évaluera l’impact d’une réponse et d’une décision précoces sur les résultats cliniques et les résultats patients à long terme (104 semaines). Cette étude doit débuter au cours du quatrième trimestre 2011.

Les essais de Phase 3 de Cimzia® dans le traitement du rhumatisme psoriasique et de la spondylarthrite ankylosante sont en bonne voie. Les premiers résultats sont attendus à la fin 2011. L’étude de Phase 3 dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde juvénile est en phase finale de discussion avec les autorités américaines et européennes.
Le recrutement de patients atteints d’un lupus érythémateux disséminé modéré à sévère se déroule comme prévu en vue des essais de Phase 3 (EMBODY™ 1 et EMBODY™ 2) pour l’epratuzumab. Les premiers résultats sont attendus au premier semestre 2014.

CDP7851 (« anticorps de la sclérostine » aussi appelé AMG 785), un nouvel agent indiqué dans le traitement des troubles de perte osseuse, affiche des premiers résultats positifs dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausale au terme d’une étude de Phase 2, comparant l’anticorps de la sclérostine, CDP7851, à un placebo chez des femmes ménopausées présentant une faible densité minérale osseuse. L’étude de Phase 3 débutera au terme du processus de consultation avec les autorités américaines et européennes. Deux études de Phase 2 pour la guérison de fractures du tibia et de la hanche sont en cours. Les premiers résultats sont attendus en 2012. Amgen et UCB collaborent pour mettre au point CDP7851/AMG 785, indiqué dans le traitement des pathologies osseuses, notamment l’OPM et la réduction de fracture.

Un programme de Phase 2b pour olokizumab (anti-IL 6) en cours de développement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère donne actuellement lieu à un recrutement de patients. Les premiers résultats sont attendus au troisième trimestre 2012.

Mise à jour des perspectives pour 2011
L’année 2011 devrait être marquée par la croissance continue des ventes de Cimzia®, Vimpat® et Neupro®, ainsi que par l’impact des expirations de brevets pour Keppra®. Sur la base du rapport financier semestriel et des attentes de la société pour le reste de l’exercice 2011, le chiffre d’affaires devrait atteindre environ EUR 3,1 milliards. L’EBITDA récurrent devrait s’établir à l’extrémité supérieure de la fourchette EUR 650-680 millions, et le bénéfice de base par action entre EUR 1,60 et EUR 1,70.

Pour plus d'informations
Michael Tuck-Sherman, Investor Relations, UCB
T +32.2.559.9712,
Michael.tuck-sherman@ucb.com

France Nivelle, Global Communications
T +32.47.549.4001,
france.nivelle@ucb.com

A propos d'UCB
UCB (
www.ucb.com) est une société biopharmaceutique établie à Bruxelles (Belgique) qui se consacre à la recherche et au développement de nouveaux médicaments et de solutions innovantes destinés aux personnes atteintes de maladies graves du système immunitaire ou du système nerveux central. Employant plus de 8 500 personnes réparties dans près de 40 pays, la société a généré un chiffre d'affaires de EUR 3,2 milliards en 2010. UCB est cotée sur le marché Euronext de Bruxelles (symbole : UCB).

Déclaration prospective
Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives fondées sur les plans, estimations et convictions actuels du management. Ces déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, pouvant impliquer que les résultats diffèrent significativement de ceux que pourraient postuler lesdites déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse. Figurent parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner de telles différences : l'évolution du contexte économique général, le domaine d'activités et la concurrence, les effets de décisions judiciaires futures, les changements apportés à la réglementation, les fluctuations des taux de change ainsi que le recrutement et la rétention des collaborateurs.

Détails des téléconférences
29 juillet 2011 à 9.00 (CET) – Conférence de presse:
https://www.ucb.com/media-room/events-presentations/2011/2011-Half-Year-Results

29 juillet 2011 à 14.00 (CET) / 13.00 (GMT) – Téléconférence/webcast pour analystes et investisseurs: détails disponibles sur https://www.ucb.com/investors/calendar/2011

2010 – Chiffres clés
Le rapport financier complet sur les états consolidés est disponible sur le site d’UCB: https://www.ucb.com/investors/calendar/2011

Pour le semestre clôturé le 30 juin1

Actual

Variance

€ millions

2011

2010

Actual rates

Cst rates

Chiffre d’affaires

1 679

1 644

2%

3%

Produits des ventes nettes

1 501

1 431

5%

6%

Produits des redevances

96

107

-10%

-10%

Autres produits

82

106

-22%

-21%

Marge brute

1 158

1 098

5%

7%

Frais commerciaux

-405

-405

0%

1%

Frais de recherche et développement

-337

-320

6%

7%

Frais généraux & charges administratives

-91

-98

-7%

-6%

Autres produits/charges (-) d’exploitation

-6

-7

-27%

-21%

EBIT récurrent (REBIT)

319

268

19%

22%

Produits/charges(-) non récurrents

-14

4

n.s.

n.s.

EBIT (résultat opérationnel)

305

272

12%

15%

Charges financières nettes

-63

-83

-24%

-22%

Résultat avant impôt

242

189

28%

31%

Impôts

-44

-42

6%

7%

Résultat provenant des activités poursuivies

198

147

34%

37%

Résultat provenant des activités abandonnées

1

1

n.s.

n.s.

Résultat net (après intérêts minoritaires)

199

148

34%

36%

EBITDA récurrent

443

398

11%

13%

Résultat net ajusté²

203

151

34%

36%

Résultat net principal

258

211

23%

24%

Dépenses d’investissement (y compris immobilisations incorporelles)

58

22

163%

n.s.

Dette financière nette1

1 418

1 525

-7%

n.s.

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

78

139

-44%

n.s.

Nombre moyen pondéré d’actions non diluées

179,5

180,1

Résultat par action (€ par le nombre moyen pondéré d’actions non diluées)

1,10

0,82

n.s.

n.s.

Résultat par action ajusté (€ par le nombre moyen

pondéré d’actions non diluées)

1,44

1,17

23%

25%


« Le commissaire a émis, en date du 28 juillet 2011 un rapport d’examen limité sans réserve et sans paragraphe explicatif sur l’information financière consolidée intérimaire résumée de la société pour la période de six mois close le 30 juin 2011, et a confirmé que les informations comptables reprises dans le communiqué semestriel concordent, à tous égards importants, avec ladite information financière consolidée intérimaire résumée dont elles sont extraites. »
1 A l’exception de la dette financière nette pour laquelle 2010 reflète la situation telle que publiée dans les états financiers consolidés audités au 31 décembre 2010.
2 Ajustement pour impact des éléments non récurrents, éléments exceptionnels et contribution des activités abandonnées, après impôts.


Stay up-to-date on the latest news and information from UCB